Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Calendrier de l'aprèsCalendrier de l'après

Depuis que j'ai terminé le défi du NaNoWriMo qui consistait à écrire en un mois un roman de 50 000 mots, je ne me suis pas reposé sur mes lauriers et j'ai rempilé pour un nouveau mois de 25 000 mots, objectif moins ambitieux et bien moins chronophage, mais qui n’est cependant pas encore suffisant. Le mois prochain je viserai les 30 000 mots, soit une moyenne de 1 000 mots par jour.

L’expérience que je tire de ce défi assez fou, c’est que finalement, la seule façon pour moi de terminer mes romans, c’est de ne pas lâcher le morceau avant la fin et de m’astreindre chaque jour à remplir mon quota de mots. Sinon la procrastination reprendra tous ses droits et, comme tous mes autres romans jusqu’ici, je risque de ne pas terminer celui-là.

Une autre chose que m’a appris ce défi, c’est que Facebook est en fait un piètre support de communication et par conséquent une grande perte de temps pour qui veut partage avec d’autres une expérience d’importance. J’ai rendu compte au jour le jour de mon aventure du NaNoWriMo sans que ça n’intéresse personne. Pourtant, il était justement conseillé par les organisateurs du mois national du roman d’annoncer à tout le monde ce défi pour ne pas être tenté de renoncer en chemin. Personne n’aime reconnaître publiquement un échec et c’était donc une façon pour moi de ne pas reculer. Le but non avoué mais espéré était en même temps de trouver un soutien auprès de mes soi-disant amis Facebook et de recevoir des encouragements dans les moments difficiles.

Eh bien j'ai relevé le défi du NaNoWriMo et remporté mon pari dans l’indifférence générale. À part deux ou trois exceptions, notamment sur le site Facebook de “Auteurs en feu”, pas un mot d’encouragement pendant tout un mois de travail, ni de félicitations au passage de la ligne d’arrivée avec 51 000 mots au compteur. Force m’est de constater que le compte-rendu quotidien que j’ai fait de mon expérience a été une perte de temps. Voilà pourquoi je compte lever le pied aussi bien au niveau de mon blog avec ses onze abonnés qu’au niveau de mes interventions sur Facebook et les autres réseaux sociaux qui n’excellent surtout que dans la transmission d’informations superficielles.

Voilà. L’une de mes résolutions de fin d’année est donc de me faire beaucoup plus rare sur Facebook et autres réseaux sociaux. En attendant 2 022, je souhaite à tous un joyeux Noël et de bonnes fêtes de fin d’année.

 

Tag(s) : #Littérature
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :